Archive

SOLUTIONS

Toujours des innovations pour la production d'ECS

| 1 octobre 2012 | Climat + confort n° 0130

Photo : DR
La production d'eau chaude n'a pas dit son dernier mot, comme en témoignent les systèmes mis au point par les industriels. Rapide tour d'horizon.

 

Consciente des progrès à accomplir pour amener les coûts à des niveaux compatibles avec les attentes du marché, la filière propose de nouveaux systèmes ou améliore les solutions existantes. La colonne solaire en est un exemple. Plutôt adaptée aux logements neufs, elle intègre à la fois le générateur (qui peut être une chaudière gaz ou une Pac) et un ballon de stockage couplé à des capteurs solaires.

Autre solution : le chauffe-eau solaire collectif individualisé. Adapté au résidentiel collectif, le Cesci associe un champ de capteurs collectif (voir schéma) et des appoints individuels. Avantage : il facilite la répartition des charges. Ce système a fait l'objet d'un « titre V » pour la RT 2005, paru le 13 septembre 2011. Le syndicat Uniclima précise que le « titre V » valorise la configuration « parapluie », imposant que tous les organes d'équilibrage soient disposés en toiture. En revanche, dans la RT 2012, le « titre V » n'est plus nécessaire, car le schéma Cesci est pris en compte dans la méthode de calcul.

À l'avenir, il faudra certainement imaginer d'autres « titres V » pour des couplages par exemple de type Cesi-Pac, comme le système développé récemment par le fabricant Charot. Concernant la performance de ce type de solution, une étude menée par le Centre technique des industries thermiques et aérauliques montre que le couplage Pac-solaire donne des résultats intéressants. Julien Heintz, ingénieur au Cetiat, a récemment montré lors d'une présentation au colloque Inpac que les différentes configurations étudiées ont des consommations annuelles d'énergie primaire inférieures aux configurations « solaire seul » et « Pac seule ». Et ce, quelle que soit la zone géographique retenue en France.

INTERVIEW : Laurent Assoun, « business unit manager » résidentiel et tertiaire de Climalife

« Des fluides caloporteurs qui préservent les installations »

Le solaire est un marché qui tend à se développer grâce à la mise en oeuvre de la réglementation thermique 2012 même si on note un recul passager. Toutefois, les équipements sont encore chers, ce qui doit amener la filière à adapter l'offre à la demande. Rapporté au prix global des équipements, le coût du fluide caloporteur est faible. Pourtant, ses caractéristiques sont essentielles pour préserver les installations contre les risques de gel et de corrosion. Comme les températures peuvent atteindre 160-180 °C dans les circuits solaires, les fluides peuvent se dégrader s'ils ne sont pas formulés correctement. Des conditions extrêmes que nous parvenons à maîtriser grâce à notre savoir-faire acquis dans l'industrie automobile. Mais ce n'est pas le seul risque. Comme nous sommes en présence d'échangeurs simples, les fluides caloporteurs doivent être agréés par le ministère de la Santé pour qu'en cas de contamination accidentelle du circuit d'eau chaude sanitaire, il n'y ait pas de conséquence sur la santé humaine. Tous nos produits, exempts de borax, respectent donc ces exigences que ce soit ceux à base de glycol ou les fluides naturels tels que la gamme Greenway® fabriquée à base de sirop de glucose. Contrairement à ce que l'on pourrait penser a priori, ce dernier possède des performances équivalentes à des produits chimiques classiques et présente une excellente stabilité à haute température. Si pour l'instant, nous nous intéressons au marché OEM, nous nous orientons également vers les services après-vente et la distribution.



Consulter l'intégralité du dossier " SYSTÈMES SOLAIRES "

Plus de Photos

Schéma classique de chauffe-eau solaire collectif individualisé© Uniclima

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Actualités

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services