Réglementation

Pourquoi Emmanuel Macron devrait s’intéresser à la ventilation

| 10 mai 2017 |

Emmanuel Macron souhaite réduire le déficit de la sécurité sociale. Une partie de la solution se trouve peut-être du côté de la ventilation...

Une étude, menée conjointement par l'agence nationale française chargée de la sécurité sanitaire, l’Observatoire de la qualité de l'air intérieur et le CSTB, pointait, en 2014, que le  coût direct de  la  prise  en  charge  des  soins  des  maladies  engendrées  par  les  polluants de l’air intérieur s’élève chaque année à plus de 350 millions d’euros. Soit un impact socio-économique global - coût indirect sur les finances et l'emploi - évalué à près de 20 milliards… De quoi faire réfléchir le président fraîchement élu qui souhaite réduire notre déficit et booster notre économie.

Si réduire les polluants à la source, dans les matériaux de construction et notre mobilier, est essentiel, la ventilation a un rôle tout aussi important à jouer. Une légère mise en surpression d’une maison, grâce à un système de ventilation par insufflation, peut, par exemple, empêcher la pénétration à l’intérieur du radon, gaz radioactif d’origine naturelle inodore et incolore, responsable à lui seul de près de 2 000 décès chaque année en France.

Mais le cadre réglementaire de la ventilation a été pensé pour gérer l’humidité du bâti, pas la santé des occupants. De Michèle Potard, cogérante de la PME nantaise Ventilairsec à Fabrice Boutet, le boss d’Aldes France, tout le monde s’accorde donc pour dire que l’amélioration de la qualité de l’air intérieur passe par la révision des textes réglementaires sur les débits d’air qui, pour le logement, n’ont pas bougé depuis 1982. Reste à voir si le futur gouvernement saura voir l’affaire de santé publique qui se cache derrière ce "détail " du génie climatique.

 

 

Lire notre article "Il faut doubler les débits d’air réglementaires dans le tertiaire"



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUE

    BePOSITIVE : les solutions pour l’efficacité énergétique des bâtiments se dévoilent à Lyon.

    Confort thermique et climatique, gestion de l’eau, équipements électriques, pilotage et gestion active des bâtiments : découvrez tous les produits, services et technologies grâce à un espace dédié à toutes les énergies dans le bâtiment.

    13 janvier 2017

  • Publi-communiqué

    Découvrez BePOSITIVE 2017.

    Face aux nombreuses mutations du secteur et aux enjeux de la transition énergétique, le salon BePOSITIVE évolue et repositionne son offre au profit de toute une filière de professionnels et devient en mars 2017 le salon de la performance ...

    22 décembre 2016

  • Evenement

    BePOSITIVE : un programme inédit.

    Découvrir, se former et s’informer : les trois promesses de BePOSITIVE.

    22 décembre 2016

Dossiers de la rédaction
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...
  • 1 mai 2016
    Géocooling, humidification de l’air, ventilation nocturne… Les systèmes de rafraîchissement dits passifs émergent. S’ils s’avèrent encore minoritaires, ils pourraient bien, avec la démocratisation des immeubles de bureaux à énergie positive dits Bepos, ...

Produits et Services