Réglementation

"Coup de pouce chauffage" : plus de chaudières gaz remplacées que de chaudières fioul

| 19 septembre 2019 |

Les derniers chiffres présentés par le ministère de la transition écologique et solidaire lors la seconde réunion de suivi du coup de pouce chauffage, que Génie Climatique Magazine a pu consulter, montre que le renouvellement des chaudières gaz non condensation s’effectue à un rythme plus soutenu que le remplacement des chaudières fioul.


Les chiffres présentés, à huis clos, par le ministère de la transition écologique et solidaire montrent par exemple, qu'en mai 2019, plus de 12 000 travaux de remplacement de chaudière gaz ont été engagés avec un soutien du dispositif « Coup de pouce chauffage » contre un peu plus de 9 000 remplacements de chaudières fioul. Et, en août dernier, alors que le rythme de remplacement de chaudières fioul passait sous la barre des 4 500, celui des remplacements des gaz non condensation frôlait encore les 8 000. Ainsi, depuis le début de l’année, le "Coup de pouce chauffage", a déjà aidé à l’éradication de plus de 100 000 chaudières gaz non condensation (achevées ou engagées). Et, plus de 8 fois sur 10, l’équipement a été remplacé par une chaudière gaz très haute performance énergétique. Le reste des chaudières gaz non condensation bascule quasi exclusivement vers la PAC air/eau.

Un « non condensation deal » plutôt qu’un FioulExit

Bref le FioulExit lancé par le gouvernement avec sa version 2019 du « Coup de pouce chauffage », semble en vérité sonner avant tout la fin de la non condensation pour le gaz.

Néanmoins l’éradication des chaudières fioul est tout de même loin d’être au point mort. Depuis le début de l’année plus de 70 000 travaux de remplacement chaudières fioul (achevés ou engagés) ont été initiés via le dispositif « Coup de pouce chauffage ». Et, plus de 8 fois sur 10, l’équipement a été remplacé par une PAC air/eau. La chaudière gaz THPE occupe la deuxième place et la chaudière biomasse la troisième du podium du remplacement fioul.

Le fioul fait de la résistance

Pour autant le rythme est, pour l’heure, loin de permettre ce que le premier ministre Edouard Philippe appelai de ses souhaits fin 2018 : la fin du chauffage au fioul individuel en France d'ici 10 ans. En combinant les remplacements des chaudières fioul et gaz non condensation (et charbon) le ministère établit le rythme moyen mensuel sur les 8 premiers mois de l’année à 17 000. Or, l’Etat vise un rythme de croisière de 25 000 remplacements par mois. Si le « Coup de pouce chauffage », permettant de bénéficier d’une aide allant de 2 500 à 4 000 euros pour le passage à la thermodynamique de 600 à 1 200 euros pour le passage à une gaz THPE ne suffit pas, le gouvernement pourra désormais compter sur la tension entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, et l’explosion du prix du fioul qui en découle, pour réussir son FioulExit.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...