Réglementation

Les SCOP et SEER obligatoires pour les climatiseurs

François Sagot | 16 janvier 2013 |

Photo : DR
Pour les équipements dont la puissance est inférieure à 12 kW, les fabricants doivent désormais mentionner les coefficients saisonniers.

Afin que l’utilisateur puisse estimer sa consommation énergétique, le Parlement européen oblige les fabricants à respecter des conditions minimales de fonctionnement saisonnier pour leurs équipements. C’est le cas des climatiseurs ou pompes à chaleur air/air dont la puissance frigorifique nominale (ou la puissance calorifique si l’appareil ne fonctionne pas en mode froid) est inférieure ou égale à 12 kW, conformément au règlement UE N° 206/2012 du 6 mars 2012 .

Pour cela, deux coefficients de performance ont été définis : le SEER, coefficient d’efficacité énergétique saisonnier pour le mode refroidissement et le SCOP, coefficient de performance saisonnier pour le mode chauffage (voir encadré). Ils remplacent les coefficients EER et COP. Un travail de pédagogie de la part des installateurs en particulier est nécessaire vis-à-vis de leurs clients pour leur expliquer pourquoi les valeurs ont baissé alors que dans le même temps la performance des équipements a progressé. Fini donc (pour l’instant du moins) des coefficients dépassant des valeurs de 5.

 

De nouvelles exigences

Dans le détail, à compter du 1er janvier 2013, les climatiseurs doivent respecter les exigences suivantes : si le GWP du fluide frigorigène est supérieur à 150 alors le SEER doit au moins être égal à 3,60 et le SCOP à 3,40, pour une saison de chauffe moyenne. Si le GWP du fluide frigorigène est inférieur à 150 alors le SEER doit au moins être égal à 3,24 et le SCOP à 3,06, pour une saison de chauffe moyenne.

À compter du 1er janvier 2014, les climatiseurs devront  respecter les exigences suivantes : si le GWP du fuide frigorigène est supérieur à 150 pour une puissance nominale inférieure à 6 kW, alors le SEER devra au moins être égal à 4,6 et le SCOP à 3,80, toujours pour une saison de chauffe moyenne.

Si le GWP du fuide frigorigène est supérieur à 150 pour une puissance nominale supérieure à 6 kW, alors le SEER doit être au moins égal à 4,14 et le SCOP à 3,42 pour une saison de chauffe moyenne. Si le GWP du fuide frigorigène est inférieur à 150 pour une puissance nominale comprise entre 6 et 12 kW, alors le SEER devra au moins être égal à 4,30 et le SCOP à 3,80. Enfin, si le GWP du fuide frigorigène est supérieur à 150 pour une puissance nominale comprise entre 6 et 12 kW, le SEER devra au moins être égal à 3,87 et le SCOP à 3,42.

Les fabricants doivent à compter de ces dates fournir les documentations techniques se rapportant à ces nouvelles exigences.

Définition des coefficients

SEER=QC/QCE

QC est la demande annuelle de refroidissement de référence exprimée en kWh/an.

QCE est la consommation annuelle d’électricité pour le refroidissement en kWh/an.

 

SCOP=QH/QHE

QH est la demande annuelle de chauffage de référence en kWh/an.

QHE est la consommation saisonnière d’électricité pour le chauffage en kWh/an.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...