Profession

Réforme du CITE : La fragilité de l'Anah pointée du doigt

TARDY, Anne-Sophie | 4 décembre 2019 |

Energies et Avenir organisait une table ronde ce mercredi 4 décembre sur la transformation du crédit d'impôt à la transition énergétique, et son impact sur le financement de la rénovation énergétique. L'importance de renforcer les services de l'Anah, futur guichet unique du dispositif d'aides, et de s'appuyer sur les collectivités territoriales a notamment été soulignée.







Si beaucoup jugent pertinente la transformation d'un crédit d'impôt en prime versée dès les travaux plutôt qu'une avance financière, Danyel Dubreuil du collectif Rénovons ! a regretté un budget alloué à la rénovation énergétique en baisse depuis plusieurs années. Regret partagé par la députée de l'Isère Marie-Noëlle Battistel, vice-présidente de la commission des affaires économiques, qui rappelle que l'enveloppe est pasée de 2 Mds€ en 2018 à 850 M€ en 2020.

Autre inquiétude soulevée par Danyel Dubreuil, la charge de travail que devra gérer l'Anah. " 200 000 dossiers supplémentaires sont annoncés pour 2020, concernant les déciles 1 à 4, à qui s'ajouteront d'autres centaines de milliers de dossiers en 2021, avec les déciles 5 à 8 " (ndlr : le système de prime étant lancé uniquement pour les ménages modestes et très modestes en 2020, avant d'être étendu aux ménages intermédiaires en 2021). Le coordinateur de Rénovons ! a souligné l'importance de s'appuyer sur les collectivités territoriales, à travers le réseau FAIRE.

Philippe Méon, président d'Energies et Avenir, s'est quant à lui montré sceptique sur la diffusion du message. "Les particuliers vont se tourner vers les profesionnels pour qu'ils leur expliquent le fonctionnement des aides. Des professionnels qui auront peut-être, eux aussi, du mal à s'imprégner de ce nouveau dispositif, très complexe à cause de ce découpage en déciles."

Philippe Méon a également insisté sur la nécessité d'accompagner les ménages intermédiaires dans l'acquisition d'une chaudière gaz THPE. Jean-Marc Zulesi, député des Bouches-du-Rhône, a rappelé l'ambition de la commission Développement Durable, d'intégrer une prime de 400 € pour les déciles 5 à 8. Pour l'instant, le Sénat a voté un amendement donnant droit à une prime de 600 € pour les ménages intermédiaires. Il faudra faire encore preuve d'un peu de patience. Le PLF2020 est entre les mains du Sénat jusqu'à la fin de la semaine, avant une relecture par l'Assemblée nationale et une adoption définitive du texte attendue le 23 décembre. Reste à voir si le cadeau de Noël sera à la hauteur de la liste demandée.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services