Profession

Nouvelle vague de cogénération bois sur la France

GC Magazine | 2 mars 2018 |

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a annoncé le financement de 9 nouveaux projets de cogénération bois.

Lancé en février 2016, l’appel d’offres pour les installations biomasse énergie porte sur un volume annuel de 52,9 MW de nouvelles installations « bois énergies » de plus de 300 kW et de 10 MW pour de nouvelles installations de méthanisation de plus de 500 kW.

 

Le ministre de la Transition écologique et solidaire vient d’annoncer les lauréats de la seconde période. Les installations lauréates seront soutenues par un complément de rémunération garanti pendant 20 ans.  Parmi les onze nouveaux projets désignés, neuf portent sur le volet bois-énergie :

 

- Perenia, au Clans (PACA) pour une puissance de 1,2 MW

- Neowat à Longueville-sur-Scie (Normandie) pour une puissance de 1,2 MW

- Combraille bois-énergie à La Souterraine (Aquitaine) pour une puissance de 2,5 MW

- Biomasse 45 à Nogent-sur-Vernisson (Centre Val de Loire) pour une puissance de 1,18 MW

- Biomasse 31 à Gratens (Occitanie) pour une puissance de 1,18 MW

- Biomasse 18 à Lury-sur-Arnon (Centre Val de Loire) pour une puissance de 1,18 MW

- Campus SAG Sud Luberon à Villelaure (PACA) pour une puissance d’1 MW

- Bio-Watt à Tarascon (PACA) pour une puissance de 25 MW

- Biotricity Maubourguet à Maubourguet (Occitanie) pour une puissance de 15, 98 MW

 

Deux projets d’installations de méthanisation ont également été retenus :

- La ferme de Goasmin, à Plusquellec (Bretagne) pour une puissance de 0,51 MW

- Medoc Energies 2 à Hourtin (Nouvelle-Aquitaine) pour une puissance de 0,79 MW.

 

Une troisième période de candidature sera ouverte du 29 juin au 31 août 2018.




Lire notre article Dijon met son réseau de chaleur à la cogénération

Cogénération bois, kézako ?

Une centrale biomasse produit de l'électricité grâce à la vapeur d'eau dégagée par la combustion de matières végétales qui met en mouvement une turbine reliée à un alternateur. À la sortie de la turbine, une partie de la vapeur est récupérée pour être utilisée pour le chauffage. C'est ce que l'on appelle la cogénération.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • INTERVIEW D'EMMANUEL ACCHIARDI

    « N’ayez pas peur ! »

    Sous-directeur de la qualité et du développement durable dans la construction au sein des ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires, Emmanuel Acchiardi livre à Génie climatique Magazine les premières ...

    4 octobre 2018

  • ENQUÊTE

    Le photovoltaïque sera-t-il vainqueur par KO ?

    Mise en place en vue de rédiger la future réglementation thermique, l’expérimentation E+Ctouche bientôt à sa fin. Les tendances qui se dessinent font craindre aux acteurs du génie climatique un cadre réglementaire qui invite à tartiner les toits ...

    3 octobre 2018

  • Bruit des PAC : Comment s’y retrouver dans la jungle des dB ?

    Si chercher à connaître le bruit d’une PAC peut s’apparenter à un travail de détective, comprendre les niveaux sonores affichés par les fabricants ne suffit pas. Pour s’y retrouver dans la jungle des dB, il faut, en plus de patience, faire preuve ...

    6 juin 2018

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services