Profession

Des doléances adressées au chef de l'Etat

Pierre LE MERCIER | 14 avril 2011 |

Photo : DR
Des patrons de petites sociétés du génie climatique, accablés par le poids et le nombre des nouvelles réglementations, écrivent leur exaspération à Nicolas Sarkozy. Leurs mots font écho à un ressenti de plus en plus partagé.

16 ans après avoir créé et fait prospérer sa propre société, Sertec à Candé-sur-Beuvron (Loir-et-Cher), Jean-Michel Grangé, quinquagénaire, est obligé de déchanter. Lui qui totalise 33 ans d'expérience professionnelle et a toujours été animé par « la volonté d’entreprendre » a exprimé par des mots sa colère. Et les a consignés dans une lettre ouverte au président de la République. Après s’être «investi corps et âme dans son affaire», il confie avoir « le moral sapé par le poids des contraintes réglementaires, sociales et fiscales ».

 

Une facture exorbitante

Pour argumenter son propos, Jean-Michel Grangé s’en tient au seul exemple de l’attestation d’aptitude dont la facture s’avère « exorbitante » pour sa « petite structure ». Et d’avancer le coût de 4 000 euros pour une formation de trois jours pour trois personnes plus une journée d’examen. Soit 12 jours globalement non travaillés auxquels s’ajoutent des frais annexes conséquents (déplacements, repas…). Et cela, sans compter non plus la facture exigée pour l’attestation de capacité obtenue précédemment. Le chef d’entreprise s’interroge alors sur le bien fondé de ces mesures qui nient notamment les compétences d’hommes de l’art expérimentés.  Et qui vont jusqu’à discriminer les futurs diplômés de l’enseignement technique… Plus généralement, il interpelle le chef de l’État sur le sort de l’artisanat français condamné à disparaître faute de considération. Et de dénoncer une politique qui fait la part belle aux grands groupes et aux entreprises cotées. Pour autant, Jean-Michel Grangé ne demande « ni subvention, ni dérogation » mais la possibilité de travailler en paix, en limitant « les obligations et réglementations qui ne cessent de voir le jour ».

À ce jour, sa lettre n’a reçu aucune réponse de la part de l’Élysée. Des élus locaux, en revanche, commencent à se manifester. En signe de solidarité, d’autres chefs d’entreprise, à l’exemple de Jean-Pierre Carpentier (entreprise CFC à Dhuizon) ont également écrit à Nicolas Sarkozy.  Toujours avec le souhait de voir des « signes probants d’une reconnaissance » de leur activité.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services