ACTUALITES

INTERVIEW DE MICHÈLE POTARD ET FLORENT KIEFFER

« Ne sacrifions pas la santé et le confort des occupants sur l’autel de la performance énergétique »

Eric Leysens | 27 novembre 2018 |

Le nantais Ventilairsec et le normand Thermacome collaborent pour lancer une solution baptisée DuoSweet. Produit coup de coeur du salon Artibat qui se tenait du 24 au 26 octobre à Rennes, il vise à assurer à la fois qualité de l’air et confort thermique. Michèle Potard et Florent Kieffer, respectivement à la tête de Ventilairsec et de Thermacome, nous en disent plus sur ce partenariat qui lève les frontières entre ventilation, chauffage et rafraîchissement.

Pourquoi cette union ?

Michèle Potard : Nous refusons de sacrifier la santé et le confort des occupants sur l’autel de la performance énergétique. Notre union permet de marier enfin qualité de l’air, confort thermique et performance énergétique. Il faut arrêter d’accuser les installateurs de ne pas s’intéresser à la ventilation ou les ménages de ne pas se soucier assez de la qualité de l’air. Il est temps de leur donner envie de s’en préoccuper. Notre rapprochement avec Thermacome va permettre de les amener tous deux vers ce sujet de santé d’ordre public par la voie du confort.

Florent Kieffer : Ajoutons que nos deux sociétés, françaises, de tailles équivalentes partagent des valeurs communes et un même engagement. La collaboration se fait dès lors assez naturellement.

 

En vous associant, ne corrigez-vous pas également « les faiblesses » de chacune de vos technologies respectives ?

Florent Kieffer : Effectivement, le plancher chauffant/rafraîchissant, émetteur inertiel, peut ainsi être complété avec l’appoint du vecteur air qui offre une grande réactivité en chauffage comme en rafraîchissement. Cela est particulièrement intéressant lorsque le client souhaite réaliser des économies d’énergie, notamment en intersaison. Avec sa solution globale régulée, en fonction de l’ensoleillement, Duo Sweet offre la possibilité d’utiliser le juste nécessaire, soit le système rayonnant en base, complété par le vecteur air, ou simplement le vecteur air. Le confort thermique est optimal, la dépense énergétique ajustée en fonction des conditions météorologique et du besoin.

Michèle Potard : La boucle d’eau réversible logée dans le caisson de la VMI® et reliée au module thermique va permettre de préchauffer ou prérafraîchir l’air neuf filtré avant de l’insuffler dans le logement. Ainsi, une journée d’automne où la température intérieure peut rapidement monter du fait des apports solaires, nous soufflerons un air à 22 °C l’après-midi puis à 25 °C dès que le soleil se couche. Alors que le plancher chauffant, qui ne peut offrir un tel gradient de température sur un temps très court, grimpera lui de 22 °C à 23 °C.

 

Votre partenariat n’est-il pas également portée par la montée en puissance du confort d’été qui, à l’heure où la France connait l’année la plus chaude jamais enregistrée par Météo France, devient aussi important que le confort thermique en hiver.

Michèle Potard : L’enjeu est effectivement de taille. Une journée d’été où la température extérieure peut dépasser les 30 °C, nous allons faire circuler l’eau du plancher ou plafond à 18 °C et souffler de l’air à 24 °C également. Et une fois la nuit tombée, la VMI® permet de surventiler pour faire entrer la fraicheur extérieure à l’intérieur du logement sans forcément utiliser le générateur.

Florent Kieffer : Nos solutions sont réversibles mais avec le plafond le système global est très performant en abaissement de température ! J’ajouterai que la symbiose de nos deux solutions techniques se retrouve même dans l’installation. La mise en place d’un plafond chauffant/rafraîchissant se fait à sec, permettant ainsi à la fois d’éviter un temps de séchage de 3 semaines et surtout de charger le bâtiment en humidité. Le risque de formation de moisissures avant la livraison, du fait d’un air intérieur trop chargé en eau, est ainsi complètement évité.

 

En levant la frontière entre ventilation, chauffage et rafraîchissement, vous bousculez la vie du chantier ?

Florent Kieffer : Avec notre offre couplée plafond chauffant/rafraîchissant et VMI®, nous bousculons le schéma classique d’ordonnancement des travaux. La pose du réseau de ventilation et des gaines de diffusion de chaleur se fera au même moment. Les différents corps de métier seront amenés à passer des frontières.

Michèle Potard : Le couplage de nos solutions amènera inévitablement des chauffagistes vers la ventilation et nous avons prévu de former les installateurs.

 

Avez-vous prévu une régulation en fonction du taux de CO2 ?

Michèle Potard : La mesure fiable de taux de CO2 n’est pas aussi simple que la mise sur le marché de nouveaux produits embarquant des capteurs peut le laisser paraître. Cela a un coût et nécessite d’être muri. C’est pourquoi nous nous sommes limités sur cette première gamme à des capteurs de température et d’hygrométrie. Mais la gamme suivante en sera entre autre équipée.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Consulter l'intégralité du dossier " La ventilation va-t-elle entrer dans une nouvelle ère ? "

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • INTERVIEW D'EMMANUEL ACCHIARDI

    « N’ayez pas peur ! »

    Sous-directeur de la qualité et du développement durable dans la construction au sein des ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires, Emmanuel Acchiardi livre à Génie climatique Magazine les premières ...

    4 octobre 2018

  • ENQUÊTE

    Le photovoltaïque sera-t-il vainqueur par KO ?

    Mise en place en vue de rédiger la future réglementation thermique, l’expérimentation E+Ctouche bientôt à sa fin. Les tendances qui se dessinent font craindre aux acteurs du génie climatique un cadre réglementaire qui invite à tartiner les toits ...

    3 octobre 2018

  • Bruit des PAC : Comment s’y retrouver dans la jungle des dB ?

    Si chercher à connaître le bruit d’une PAC peut s’apparenter à un travail de détective, comprendre les niveaux sonores affichés par les fabricants ne suffit pas. Pour s’y retrouver dans la jungle des dB, il faut, en plus de patience, faire preuve ...

    6 juin 2018

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services