Entreprises et marchés

"Je suis profondément déçu que les organisations représentant les artisans aient retourné leur veste"

TARDY, Anne-Sophie | 25 mars 2020 |

Philippe Risoul, gérant d'une entreprise spécialisée dans le chauffage, la ventilation et la climatisation à Marseille, aurait souhaité plus de soutien de la part des organisations représentant les entreprises du Bâtiment quant à la suspension des chantiers pendant le confinement.


Comment vivez-vous cette crise sanitaire ?

Nous avions déjà commencé une réorganisation une semaine avant le confinement, en déployant le télétravail pour ceux qui pouvaient, et à imaginer le cas où l'un de mes collaborateurs tomberait malade. Une fois l'intervention du Président de la République, nous étions donc déjà en train de prendre la décision de suspendre notre activité. Tous mes techniciens sont au chômage partiel. Bien évidemment, ils restent disponibles s'il y a une urgence, notamment dans les maisons de retraite où nous assurons la maintenance. J'apprécie énormément la solidarité de mes collaborateurs, et leur prise d'initiatives. Ils ont notamment décidé d'être tous d'astreinte, en respectant les gestes barrières, et s'organisent pour envoyer celui qui habite le plus près de telle ou telle urgence.

Arrêter de travailler était donc pour vous une évidence ?

Evidemment ! En tant que chef d'entreprise, il ne faut pas oublier nos employés. Nous ne devons pas les décevoir avec des décisions qui pourraient les mettre en danger, juste pour continuer à faire du chiffre. Que le gouvernement veuille nous voir travailler à nouveau est irresponsable. Comment voulez-vous continuer sereinement un chantier quand, et tous les professionnels du bâtiment le savent, se croisent une multitude d'ouvriers ? Si le pic de la pandémie arrive en fin de semaine, comme certains le prévoient, j'espère que tous les chantiers seront fermés.

Le guide des bonnes pratiques sur le chantier, attendu cette semaine, permettrait-il de reprendre le travail ?

Je ne vois vraiment pas ce qu'il changera. Je suis profondément déçu que les organisations représentant les artisans aient retourné leur veste samedi, après une discussion avec le gouvernement. Comme si ce guide allait rassurer tous les techniciens et chefs d'entreprise ! Les organisations professionnelles auraient du continuer de nous soutenir, au lieu de fléchir. Elles nous représentent.

Pensez-vous à l'après-confinement ?

Nous sommes en train de mettre en place des outils pour demander à chaque collaborateur de lister chaque étape importante à un bon redémarrage de l'activité. Nous avons un peu de temps pour prévoir cette reprise, et nous voulons mettre à profit les expériences de chacun de nos employés. Je crois sincèrement que placer nos salariés au coeur de cette crise sanitaire est nécessaire, que ce soit pour les protéger face à la pandémie, mais aussi pour les rendre acteurs de la reprise.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services