Entreprises et marchés

J-15 avant la fin du "crédit d'impôt fioul" : « Les ménages des petits villages seront délaissés »

Propos recueillis par Thomas Hamon | 13 juin 2018 |

© DR
Il reste quinze jours à vivre au "crédit d'impôt fioul". Patron de l’entreprise auvergnate d’installation/maintenance CF2C Chapuis, Fabien Hebrard livre son point de vue sur la fin de cette aide fiscale.





Que pensez-vous de l’arrêt du crédit d’impôt (CITE) pour les chaudières fioul au 30 juin 2018 ?

C’est problématique, surtout dans un département comme le nôtre (Haute-Loire) où les chaudières fioul représentent la majorité des ventes de chaudières. Les particuliers habitant dans les zones desservies par le réseau gaz ne vont pas être trop touchés mais ceux dans les petits villages, qui n’ont d’autre choix que de se chauffer au fioul, sont délaissés. Le CITE sur les chaudières fioul était la seule aide envisageable pour eux car ils n’ont pas d’autres alternatives. Pour chauffer des grosses bâtisses par exemple, une pompe à chaleur ne suffit pas et son prix est trop élevé. La chaudière bois, autre alternative, présente également un prix bien plus haut. Cela donne le sentiment que ce sont les politiciens des grosses agglomérations qui prennent des décisions pour les plus petites. Une partie de la classe politique se regarde le nombril et ne voit pas plus loin que le bout de leurs arrondissements.


Avec le nouveau « Coup de pouce économies d’énergie », la chaudière à granulés pourraient tout de même devenir la remplaçante de la chaudière fioul. Non ?

Je ne pense pas. Les particuliers vont remplacer leur chaudière fioul pour du fioul. Si le prix d’une basse température est 3 000 euros moins cher qu’une chaudière fioul à condensation ou qu’une chaudière à granulé, ils opteront pour celle-ci, quelles que soient les aides mises en place pour changer d’énergie. Les ventes d’appareils à granulés restent, à ce jour, stables depuis plusieurs années et devraient le rester.


Qu’en est-il des chaudières à bûches ? Pensez-vous qu’elles vont perdurer ?

Les appareils à bûches, tout comme ceux à granulé, resteront un marché de niche dans le département selon moi. Aujourd’hui, on préconise même le remplacement d’une chaudière à bûches par une chaudière hybride bois bûches à granulé. Pour les jeunes couples, le point positif se situe au niveau de l’autonomie.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Bruit des PAC : Comment s’y retrouver dans la jungle des dB ?

    Si chercher à connaître le bruit d’une PAC peut s’apparenter à un travail de détective, comprendre les niveaux sonores affichés par les fabricants ne suffit pas. Pour s’y retrouver dans la jungle des dB, il faut, en plus de patience, faire preuve ...

    6 juin 2018

  • R32 : L’écart avec l’échappée se réduit

    C’est pour Daikin et Panasonic la fin d’une longue échappée dans la course au R32. Le « bon de sortie » dont ils ont bénéficié jusqu’à présent semble levé. Toshiba visse pour se mettre dans leur roue et venir prendre le relais. Laissant jusqu’ici ...

    28 mai 2018

  • R32 : Les leaders en gardent sous la pédale

    Pour la première fois ce printemps, les cinq leaders de la PAC en France vont proposer des gammes au R32. Si tous partagent le sentiment que le retrait du R410A est engagé, ils n’envisagent pas tous la bascule pour cette année.

    26 avril 2018

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services