Entreprises et marchés

Armé d’un thermostat connecté, Somfy veut se faire une place dans le chauffage

Propos recueillis par Thomas Hamon | 11 octobre 2017 |

Le spécialiste de l’automatisation dans la maison souhaite se faire une place dans l’univers du chauffage. Bruno Barlet, DG France, détaille à Génie Climatique Magazine ses ambitions pour Somfy.

Quelles sont les particularités du thermostat connecté que vous proposez ?

Notre thermostat intègre les fonctions de géolocalisation – démarrage du chauffage à l’approche d’un des membres de la famille de son logement par localisation du smartphone – et d’auto apprentissage – programmation qui s’adapte automatiquement au mode de vie de la famille. De plus, il ne prend pas uniquement en compte la température de la pièce mais également son taux d’humidité pour être au plus proche de la température ressentie et apporter ainsi un confort optimal. Il intègre un service d’analyse et de calcul de la consommation énergétique, qui prodigue des conseils personnalisés pour aider l’utilisateur à réduire sa facture. Coté utilisation, il est compatible avec notre box domotique TaHoma, qui permet de piloter l’ensemble des équipements connectés de la maison.


Est-ce là sa principale force ?

Le fait de travailler, non pas seulement sur le chauffage, mais simultanément sur l’ensemble des éléments qui influencent le confort thermique de la maison est un réel avantage. Le consommateur pourra, via son application TaHoma, piloter son thermostat et l’associer à des scénarios d’économies d’énergie intégrant d’autres équipements comme les volets motorisés et les brise-soleil. Il pourra, par exemple, déterminer les équipements à activer, comme ouvrir les volets pour profiter des apports gratuits de chaleur du soleil et diminuer ainsi ses besoins de chauffage.


Comment comptez-vous faire entrer ce thermostat dans les maisons ?

Somfy s’appuie sur des canaux de distribution professionnelle mais également grand public. L’installation du thermostat est très facile et peut se faire aussi bien par un professionnel qu’un particulier.


Les acteurs de l’univers des thermostats connectés sont nombreux, comment se faire une place ?

Nous avons développé une ergonomie particulièrement intuitive qui a été plébiscitée dans les premiers tests externes que nous avons réalisés. La fonction Coaching apporte une vraie solution personnalisée et intuitive aux nombreuses personnes souhaitant diminuer leurs factures. L’intégration de la géolocalisation et du questionnaire de programmation permet aux utilisateurs de ne chauffer leur habitation que si nécessaire, sans se soucier de leur agenda. Bien évidemment nous comptons aussi sur la notoriété de la marque Somfy. De plus, cet objet connecté est compatible au travers de différentes plateformes avec la quasi-totalité des installations (Alexa, IFTTT, Google Home).


Ce marché va-t-il selon vous croître rapidement et fortement ?

Clairement. Aujourd’hui, seuls 2 % du parc de chaudières sont connectés. Depuis de nombreuses années, les thermostats programmables sont devenus de plus en plus performants mais aussi complexes. L’apparition du thermostat connecté répond à un véritable besoin, celui d’avoir un objet simplissime à utiliser, tout en offrant confort et économies d’énergie. Il y a donc un potentiel d’équipements gigantesque sur le parc existant.




Lire notre article Une chaudière neuve pour 65 euros par mois



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone

    Avant la fin de l’année 2017, la majorité des logements chauffés collectivement devront avoir installé des répartiteurs ou des compteurs de manière à proposer des factures de chauffage individualisées. Parallèlement cela pourrait bien être ...

    1 décembre 2016

  • Ce que vous devez savoir sur les chaufferies bois

    - La filière d’approvisionnement existante et les types de combustibles bois disponibles localement sont des critères importants à prendre en compte lors de l’étude préalable d’une chaufferie bois. - Les deux principaux textes réglementaires ...

    1 décembre 2016

  • « Les énergies d’aujourd’hui et de demain »

    La filière du génie climatique s’est réunie à Marseille les 14 et 15 octobre aux cotés des chefs d’entreprises de génie climatique à l’occasion du congrès 2016 de l’UECF : fabricants, distributeurs, négoces, énergéticiens, organismes de ...

    1 décembre 2016

Dossiers de la rédaction
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...
  • 1 mai 2016
    Géocooling, humidification de l’air, ventilation nocturne… Les systèmes de rafraîchissement dits passifs émergent. S’ils s’avèrent encore minoritaires, ils pourraient bien, avec la démocratisation des immeubles de bureaux à énergie positive dits Bepos, ...

Produits et Services

Évènements