Entreprises et marchés

L’invasion thermodynamique de la France se poursuit

| 4 octobre 2019 |

Les dernières remontées des ventes dévoilées vendredi 4 octobre par « PAC & Clim info » confirment une explosion des ventes de PAC Air/Eau et Air/Air.


PAC air/eau

Soutenues par la chasse au fioul lancée par le gouvernement en 2019, les ventes de PAC air/eau ont bondi de près de 70% entre les 8 premiers mois de 2018 et les 8 premiers mois de 2019. A ce rythme, le seuil symbolique des 100 000 unités vendues sur l’année sera dépassé.

PAC&Clim Info, qui recense les chiffres des ventes effectuées par la majorité des constructeurs, note particulièrement une forte augmentation des ventes de pompes à chaleur moyenne (55-60 °C) et haute température (> 65 °C), idéales en remplacement de chaudières fioul, de respectivement 160 % et 159 % sur cette période.

Le marché du chauffe-eau thermodynamique est quant à lui toujours en constante évolution depuis le lancement du suivi des ventes, avec + 14 % sur les 8 premiers mois de l'année 2019 par rapport à la même période en 2018, soit 78 828 unités vendues à fin août.


 

PAC air/air

La PAC air/air poursuit également son invasion des logements français. Avec + 31% de PAC air/air vendues entre les 8 premiers mois de 2018 et les 8 premiers mois de 2019, le nombre d’équipements vendus devrait atteindre un nouveau somment à la fin de l’année. "On a fini notre année !" plaisante Didier Metz, président de PAC&Clim Info et directeur de business unit chez Mitsubishi Electric. Ce dernier peut effectivement avoir le sourire car, à sulement fin août, 557 000 PAC air/air ont d'ores et déjà été vendues sur le sol français, un nombre qui frole les 571 000 unitées vendues sur l'ensemble de l'année 2018. Il est donc fortement envisageable que le nombre de PAC air/air vendues à fin décembre 2019 atteignent les 700 000 unités. "Ce qui est impressionnant, confie Didier Metz, c'est la performance des industriels à réussir à livrer un tiers de machines en plus ! Forcément, cette inflation du marché a tordu les organisations, mais c'est une véritable performance d'avoir pu répondre aux attentes du terrain."

Dans le détail, cet engouement profite surtout aux multisplits, + 41 %, de plus en plus souvent choisis pour remplacer les monosplits de la canicule de 2003. Mais les monosplits ne sont pas en reste, avec une hausse de 23 % entre janvier et août 2019 en comparaison à la même période en 2018.


 

PAC géothermique

Alors que la réforme du crédit d'impôt devrait favoriser la vente de PAC géothermiques, l'équipement est toujours à la traîne. Si l'activité avait connu un léger rebond en 2018, le marché enregistre de nouveau une baisse de 7 % sur janvier-août 2019 par rapport à la même période en 2018, pour atteindre péniblement les 1 439 appareils vendus à fin août 2019. C'est notamment le marché des PAC sol / eau et sol / sol qui souffre, celui des PAC eau / eau et eau glycolée est quant à lui en hausse de 10 %.


 

DRV

La dynamique est moins spectaculaire sur les DRV mais la tendance est également à la hausse à deux chiffres : + 17% de ventes entre les 8 premiers mois de 2018 et les 8 premiers mois de 2019. Il s’agit d’une tendance de fond lourde car cette hausse annonce un nouveau record pour la 6e année consécutive. Notons tout de même une hausse particulièrement soutenue pour les petites puissances (< 6 CV) de 26 %, qui représentent aujourd'hui 30 % des groupes mis sur le marché. Quant aux unités intérieures, la cassette remporte toujours la majorité des suffrages, suivie de près par le gainable.

En revanche, le marché des splits de plus de 17,5 kW affiche une timide croissance de 1 % sur les 8 premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2018. Une stagnation qui peut s'expliquer par l'absence d'investissement de la part des industriels sur ces équipements.


 

Refroidisseurs de liquides

Bonne nouvelle pour ce marché qui, après une année 2018 contrastée, repart à la hausse avec une progression de 9 %. Les petites puissances (< 100 kW) progressent d'ailleurs à nouveau après une forte baisse, très certainement parce qu'une partie de ces machines est destinée au remplacement de pompes à chaleur en résidentiel et en petit tertiaire.

Les marchés du grand tertiaire et de l'industrie, soit les fortes puissances, continuent leur belle croissance initiée en 2018, aidés par le dispositif des CEE.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...