Entreprises et marchés

"Chauffer des serres agricoles, oui, mais avec l'énergie solaire !"

| 23 juillet 2019 |

Yannick Godillot, co-fondateur d'Helioclim espère que la solution de capteurs solaires thermiques développée par l'entreprise azuréenne recevra des aides de l'Ademe pour verdir l'industrie agro-alimentaire.







Comment voyez-vous l'autorisation des serres chauffées en agriculture bio récemment accordée par le comité national de l'agriculture biologique (CNAB) ?

C'est à la fois une bonne et une moins bonne nouvelle. La moins bonne nouvelle serait de critiquer l'émission de CO2 qu'engendrera le chauffage de ces serres. Actuellement, la plupart sont chauffées au gaz, au fioul, et pour les installations plus vertueuses, au bois-énergie. Mais la bonne nouvelle est que, après décision du CNAB, le recours aux énergies renouvelables sera obligatoire pour chauffer toutes les serres françaises à partir de janvier 2025. Chez Helioclim, nous avons donc toutes nos chances de démocratiser notre solution, à savoir des capteurs solaires thermiques à concentration couplés à une machine à absorption.

Comment fonctionne votre solution ?

C'est assez simple. Plutôt que de consommer de l'énergie conventionnelle pour faire de la chaleur, nous allons chercher la chaleur là où elle est, c'est-à-dire, dans le soleil. Nous avons créé des capteurs solaires thermiques très légers, semblables à de longs miroirs incurvés, qui, reliés à un circuit hydraulique, vont restituer la chaleur solaire pour la stocker dans un ballon d'eau. Puis, comme un système de chauffage central, la chaleur, à travers une boucle d'eau, sera redistribuée dans toute la serre.
En été, si, nous avons un excédent de chaleur solaire thermique, elle sera utilisée pour déshumidifier la serre en créant du froid avec une machine à absorption qui utilise la chaleur comme source d’énergie en lieu et place de l'électricité. En hiver, en cas de faiblesse solaire, la machine à absorption pourra fonctionner au gaz, et produire plus de chaleur qu'elle n'en consomme car elle fonctionne comme une pompe à chaleur.

Avez-vous déjà installé un système équivalent ?

Un projet est en cours avec un serriste et un partenaire industriel spécialiste de l'énergie dans la région de Marseille. L'installation devrait comprendre plusieurs centaines de capteurs, pour environ 2MW de chaleur générée. Je ne peux pas encore dévoiler de nom, le dossier est actuellement à l'étude auprès de l'Ademe pour savoir si nous sommes éligibles à certaines aides. Sauf qu'avec cette polémique autour des légumes bio chauffés, il se pourrait que la réponse tarde un peu à arriver. En revanche, nous avons déjà installé un système semblable à Saint Christol d'Albion, dans le Vaucluse. Des capteurs solaires thermiques d'une capacité totale de 560 kW ont été couplés à une chaufferie biomasse pour alimenter le réseau de chaleur de la base de défense militaire, soit l'alimentation de 50 bâtiments, entre habitations, restaurant, gymnase ou encore piscine. Nous nous destinons essentiellement au tertiaire et à l'industrie, les installations étant encore coûteuses, elles ne seraient pas assez vite rentables pour des petites puissances, et donc chez des particuliers.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services