Entreprises et marchés

Quelle solution de chauffage revient le moins cher ?

GC Magazine | 5 février 2016 |

© Coénove
L’association Coénove a comparé le coût global - installation et exploitation sur 15 ans - de 15 solutions de chauffage. La chaudière gaz à condensation arrive en tête. L’association de convecteurs électriques et d’un chauffe-eau thermodynamique arrive à la huitième place.

L’association Coénove, qui compte parmi ses membres Chaffoteaux, Atlantic, De Dietrich, Frisquet, Viessmann ou encore Vaillant Group, a comparé 15 solutions de chauffage. Certaines se limitant à l’utilisation d’un seul équipement et d’une seule énergie (chaudière fioul ou gaz à condensation,...), d’autres associant différents équipements et sources d’énergie (convecteurs électrique + chauffe-eau thermodynamique, poêle à granulés + convecteurs électriques, chaudière à condensation + solaires thermiques,...).

Les auteurs de l’étude ont estimé l’addition du coût d’une modification du système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, de sa maintenance et de son alimentation en énergie sur 15 ans. Les simulations ont été faites sur une maison individuelle de 100 m² construite avant 1975, située en zone H1 – territoire qui s’étend du Pas-de-Calais aux Hautes-Alpes.

Ils ont également pris pour hypothèses :

-          un prix de l’électricité au 1er septembre 2015, avec une augmentation annuelle de 4 %

-          un prix du gaz au 1er septembre 2015, avec une augmentation annuelle de 4 %

-          un prix du fioul à 0,7 €/l, avec une augmentation annuelle de 5 %

-          un prix granulés à 296 €/t, avec une augmentation annuelle de 4 %

 

La chaudière gaz à condensation, solution la plus compétitive


Les résultats font apparaître que le remplacement de la chaudière existante pour une chaudière gaz à condensation - dont le rendement est supérieur à 90% - est la solution qui présente l’optimum économique en coût global (1 500 € en coût global annualisé sur 15 ans).

Le couplage de l’implantation d’une chaudière à condensation gaz avec un chauffe-eau solaire ne permet pas selon Coenove d’obtenir un coût global plus intéressant. Le surinvestissement initial n’étant pas compensé par les économies réalisées sur la diminution de la consommation de gaz. La solution « condensation gaz + Solaire thermique » - 1 850  € en coût global annualisé sur 15 ans -  n’arrive donc qu’en seconde place.

L’installation d’une pompe à chaleur air/eau basse température avec production d’ECS complétée par le remplacement d’un radiateur sur deux par des radiateurs basse température – 1 900 € en coût global annualisé sur 15 ans - monte sur la troisième marche du podium.


Compétitivité des solutions de chauffage en rénovation



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services