Entreprises et marchés

Double paire de R32 et CO2, carré de R454C, brelan de propane… les acteurs de la PAC air/eau dévoilent leur jeu à ISH

LEYSENS, Eric | 13 mars 2019 |

A l’heure où, en France, le grand remplacement des chaudières fioul est enclenché, les acteurs de la PAC air/eau abattent leurs cartes sur le salon ISH. Dans les allées de la grand-messe du génie climatique qui se déroule en ce moment à Frankfurt, chacun dévoile son positionnement sur un marché annoncé comme la plus grosse mise à rafler des années à venir.







L’édition 2019 d’ISH a, comme à chaque fois, l’allure d’un gigantesque rendez-vous de famille du monde du chauffage. Comme d’habitude, on y croise un installateur venu de Bavière pour dégoter de nouvelles clims à proposer à ses clients de Majorque, « 17ème länder allemand », ou encore un groupe d’ingénieurs chinois avalant rapidement leur plat de nouilles pour aller découvrir ce que l’industrie germanique a mijoté ces derniers mois. Mais cette année, la rencontre familiale a des allures de partie de poker où chacun abat ses cartes. Les industriels ont décidé de montrer leur jeu pour rafler la mise sur un tournoi qui pourrait bien être également l’une des plus grandes révolutions de l’histoire du génie climatique en Europe : la bascule de la chaudière vers la PAC.
 

LG mise gros  

Signe que ce mouvement ne laisse personne indifférent, on peut croiser, pour la première fois sur ISH, le géant coréen LG.  Si la marque évoque pour l’heure téléviseur, réfrigérateur ou climatiseur, elle compte bien désormais se faire un nom dans l’univers du chauffage. Jusqu’ici cantonné à la PAC air/air et au VRF, LG se met en ordre de marche pour avancer à grands pas sur le marché de la PAC air/eau. Et l’industriel fait pour la France le pari de la monobloc avec une gamme au R32 allant de 5kW à 14 kW capable de délivrer une eau à 65°C et donc particulièrement adaptée à la rénovation. (Lire notre interview de Peter Verkempynck, vice-président de LG Europe)

Double paire de R32 et CO2 pour Pana et Mitsu

Chez Panasonic, c’est également avec la carte R32 que l’industriel compte l’emporter. Avant l’été il déploiera une  gamme de PAC air/eau au R32 de 3kW à 9kW en France. Mais le géant japonais parie, lui, sur un modèle bi-bloc pour rafler la mise dans l’Hexagone. Tuyauterie plus petite, absence de glycol, préférence des CMistes… sur le stand de Panasonic on est certain qu’une solution non monobloc, qui contraint de faire circuler le fluide classé légèrement inflammable (A2L) dans l’unité intérieure (moins de 1,8 kg quel que soit le modèle), est la carte à jouer. Même si elle est moins adaptée au marché français, une PAC air/eau XXL où le R32 est encapsulé dans le serpentin débarquera également. Destinée au collectif et déjà proposée en Norvège depuis plus de 10 ans, elle affiche un COP supérieur à 5 avec un air à 10°C et une eau à 55°C et  permet de disposer de 1300l à 40°C à tout moment.  

Mais c’est surtout sur une PAC air/eau fonctionnant au CO2, équipement phare de Panasonic au Japon, que le géant compte cette année. De manière à ne pas contraindre l’installateur à manipuler ce fluide qui nécessite des pressions élevées, il s’agira d’un équipement monobloc. Permettant de monter l’eau à une température de 75°C, elle est destinée à venir se loger en lieu et place d’une chaudière existante. La branche française du géant japonais espère donc être à même de pouvoir la proposer rapidement afin de profiter de la vague d’éradication des équipements fioul lancée par le gouvernement.  

Chez Mitsubishi Electric, on abat également les cartes CO2 et R32. Mais contrairement à Panasonic, l’autre mastodonte nippon dévoile une PAC air/eau CO2 monobloc de seulement 4kWh et ne montant la température de l’eau qu’à 55°C, destinée au marché du neuf, et non à la rénovation. Et première pour Mitsubishi Elec, il met un pied dans la géothermie en proposant sur ISH une PAC eau/eau au R32.
 

Brelan de propane pour Nibe, carré de R454C pour Stiebel

Sur le stand du suédois Nibe, ni R32, ni CO2. L’industriel mise, lui, sur le propane. Pourquoi ? Car sa R&D réfléchit dans le grand froid. « Le propane permet de produire de l’eau à 60°C avec une température extérieure de – 25°C, ce que le R32 ne permet pas »  explique-t-il à Génie Climatique Magazine. Mais c’est Stiebel Eltron qui semble tenter le plus gros coup dans ce PAC air/eau Hold’em. Le champion allemand de la thermodynamique mise sur un fluide moins connu : le R454C. Si, tout comme le R32, il est classé légèrement inflammable (A2L), il présente un GWP inférieur à 150 (4 fois moins que celui du R32). Chez Stiebel Eltron, on justifie ce choix par une anticipation de la montée en puissance des contraintes de la F-Gas dans les années qui viennent. « Contrairement à ceux qui optent pour le R32, nous sommes tranquilles jusqu’en 2030 », explique-t-on à Génie Climatique Magazine. Ce passage du R410A vers le R454C s’opèrera au 1er janvier 2020.  Au-delà du respect de la F-Gas, Stiebel Eltron explique que ce nouveau fluide permettra également de produire de l’eau à 75°C avec un air extérieur à une température de -20°C, là où le R410A ne permet de monter l’eau qu’à 65°C, souligne le fabricant.

Et pendant ce temps-là, que font les chaudiéristes ? Pour l’heure, ceux qui ont pour ADN la combustion ne semblent disposer d’aucune main dans cette partie. Si Viessmann annonce de manière confidentielle à Frankfurt le lancement prochain en France d’une gamme de PAC air/eau monobloc au R32, allant de 6 à 16 kW, chez Bosch Thermotechnologie, aucun nouveau fluide n’est mis en avant sur ISH. Du bluff ? Il faudra attendre l’édition 2021 pour connaître leur jeu…



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services