Entreprises et marchés

Le prix du pétrole inverse les tendances du marché

François SAGOT | 12 mai 2011 |

Photo : DR
Selon la Fnas, les ventes de chaudières baissent alors que celles d’équipements ENR remontent. Cet effet de yoyo trouve son explication, pour une grande part, dans l’évolution du prix du pétrole.

Selon Jacques Chapeau, président de la Fnas, « l’opération de la prime à la casse a été décidée à un moment où le marché était difficile à cause de l’augmentation du prix du fioul. Ce qui n’a pas abouti à un retournement des ventes de chaudières orientées à la baisse ». En effet, les derniers chiffres présentés lors de la convention de la Fédération française des négociants en appareils sanitaires chauffage/climatisation et canalisations, montrent que l’on assiste à un recul régulier des ventes de chaudières. Selon Sylvain Bernard, président de la commission thermique, « seules les murales à condensation avec production instantanée d’eau chaude sanitaire ou micro accumulation tirent leur épingle du jeu. Fait nouveau : même les chaudières à condensation au sol sont impactées par la baisse ». L’augmentation du prix des énergies fossiles n’est certainement pas étrangère à ce retournement de tendance.

 

Les ENR et la climatisation retrouvent des couleurs

À l’inverse, les ventes d’équipements ENR progressent de 10 % sachant que la tendance reste néanmoins négative sur les 12 derniers mois avec des fortunes diverses. Ainsi, les pompes à chaleur air/air et la petite climatisation sont en nette augmentation tandis que les chaudières à bois n’en finissent pas de baisser. On peut même parler d’effondrement des ventes. En ce qui concerne la Pac air/eau, on assiste à un « frémissement » que Jacques Chapeau explique par un prix du baril de pétrole au dessus de 100-120 dollars.

Dans le secteur du solaire thermique, les équipements dédiés au collectifs s’en sortent mieux que les équipements individuels. Quant au photovoltaïque, les distributeurs craignent un effondrement des ventes en lien avec les évolutions du tarif de rachat décidées par les pouvoirs publics. La profession vivrait actuellement sur les carnets de commande.

Enfin, pour ce qui est des radiateurs électriques, on assiste à une diminution des ventes de convecteurs (ce qui paraît normal car ils sont les moins performants) mais aussi des panneaux rayonnants, des radiateurs à inertie, des sèche-serviettes (ce qui est plus surprenant). Les chauffe-eau électriques progressent et on note une accélération des ventes de chauffe-eau thermodynamiques, sans être toutefois aussi importante qu’espérée.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Pour approfondir

Plus de Photos

La convention de la Fnas a eu lieu les 4 et 5 mai derniers à Paris. Photo : C C.

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Le plein de nouveautés et d'innovations

    Une véritable vitrine des nouveautés et innovations des secteurs du bâtiment et de l’énergie

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ

    Les temps forts du salon

    Un concentré d’animations et de temps forts pour découvrir, se former, s’informer

    24 janvier 2019

  • PUBLI-COMMUNIQUÉ BEPOSITIVE

    Découvrez les ateliers du génie Climatique

    Animés par Génie Climatique Magazine et l'UMGCCP, les ateliers du génie climatique sont proposés sur les 3 jours du salon. Découvrez ci-dessous le programme.

    24 janvier 2019

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services