ACTUALITES

Prix des appareils de chauffage au bois : des écarts de prix conséquents

| 10 septembre 2018 |

L’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER) a publié au début de l’été un rapport sur le marché 2017 des appareils domestiques de chauffage au bois. Il éclaire sur le prix moyen de ces équipements et la fourchette du coût de la pose facturé au particulier.

Observ’ER a collecté des données auprès d’un panel de 52 installateurs et 161 industriels (fabricants/importateurs) positionnés sur le marché du secteur des appareils domestiques de chauffage au bois en France allant jusqu’à une puissance unitaire de 36 kW. Le rapport intitulé « Suivi du marché 2017 des appareils domestiques de chauffage au bois » établit notamment le prix moyen facturé au particulier de chacun des équipements et la fourchette du coût de la pose. Génie Climatique Magazine vous livre les chiffres à retenir : 

 

Pose d’un poêle à bûche de 8 kW 

 

Si le coût moyen - établi sur la base de 2 056 opérations - de cet équipement seul est de 2 615 € HT, il cache une grande disparité dans les prix facturés aux particuliers qui démarrent à 1100€ et montent jusqu’à 4 500 €. Le coût de sa pose s’étale sur une fourchette encore plus large : de 300€ à 2 000 €.

 

Pose d’un poêle à granulés de 8 kW 

 

Le prix moyen - établi sur la base de 2 520 opérations - de cet équipement seul est de 3 115 € HT. Le prix du matériel varie entre 1 600 et 6 060€ et celui de la pose, entre 300 et 1 800 €. 

 

Pose d’un foyer fermé de 10 kW 

 

Le prix moyen - établi sur la base de 1 432 opérations - de cet équipement seul est de 3 270 € HT. Le prix du matériel varie entre 1 000 et 5 500 € et celui de la pose, entre 350 et 2 500 €.

 

Chaudière à bûche de 16 à 20 kW

 

Le prix moyen de cet équipement - établi sur la base de 23 opérations - est de 7 575 € HT. Le prix du matériel varie entre 4 200 et 13 000 € et celui de la pose, entre 300 et 2 725 €.

 

Chaudière à granulé de 16 à 20 kW

 

Le prix moyen de cet équipement - établi sur la base de 70 opérations - est de 9 810 € HT. Le prix du matériel varie entre 4 500 et 15 000 € et celui de la pose, entre 300 et 3 000 €.

 

« C’est une caractéristique du marché »

 

Chargé d’études chez Observ’ER, Julien Courtel tente de donner une explication au sujet de ces écarts de prix conséquents d’un appareil à l’autre. « C’est une caractéristique du marché. Car en termes de qualité globale, les produits peuvent être bien plus différents que ce que laisse supposer la seule puissance. Il y a des écarts conséquents entre le haut de gamme et le bas de gamme. La politique commerciale de pose est laissée à la discrétion de l'installateur. Une pose peu chère peut soit révéler une pose facile à mettre en place, soit une petite opération commerciale. Une pose à un prix élevé, surtout pour une chaudière, peut juste indiquer d'importants aménagements faits lors de l’installation » souligne-t-il.

 

Les GSB en force

L’analyse d’Observ’Er met également en avant la montée en puissance des GSB sur le marché du bois-énergie. « Le canal de vente représenté par les Grandes Surfaces de Bricolage (GSG) a progressé sur le  marché du granulé en 2017. Cela entraîne une baisse des prix et une plus forte concurrence. Le mouvement pourrait s’amplifier dans les années qui viennent », précise Observ’Er.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • INTERVIEW D'EMMANUEL ACCHIARDI

    « N’ayez pas peur ! »

    Sous-directeur de la qualité et du développement durable dans la construction au sein des ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires, Emmanuel Acchiardi livre à Génie climatique Magazine les premières ...

    4 octobre 2018

  • ENQUÊTE

    Le photovoltaïque sera-t-il vainqueur par KO ?

    Mise en place en vue de rédiger la future réglementation thermique, l’expérimentation E+Ctouche bientôt à sa fin. Les tendances qui se dessinent font craindre aux acteurs du génie climatique un cadre réglementaire qui invite à tartiner les toits ...

    3 octobre 2018

  • Bruit des PAC : Comment s’y retrouver dans la jungle des dB ?

    Si chercher à connaître le bruit d’une PAC peut s’apparenter à un travail de détective, comprendre les niveaux sonores affichés par les fabricants ne suffit pas. Pour s’y retrouver dans la jungle des dB, il faut, en plus de patience, faire preuve ...

    6 juin 2018

Dossiers de la rédaction
  • 3 novembre 2017
    La démocratisation des logements basse consommation, parfaitement étanches à l'air, empêche le renouvellement d'air par les défauts de l'enveloppe. Cette nouvelle donne oblige à soigner la ventilation. C'est une affaire de santé publique.
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...

Produits et Services