ACTUALITES

Nouveau rebondissement dans le feuilleton « La chaudière fioul et Monsieur Hulot »

| 12 octobre 2017 |

Un amendement à la loi de finances, adopté lundi 9 octobre par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, semble contredire les annonces du Président de la République de vendredi dernier aux « 24h du Bâtiment ». Si l’amendement n’établit pas de rétroactivité au retrait des chaudières fioul à condensation du crédit d’impôt, il acte la fin de leur éligibilité à partir du 1er janvier 2018.

L’amendement adopté en commission du développement durable de l’Assemblée nationale supprime l’éligibilité des chaudières fioul à condensation au CITE à partir du 1er janvier 2018. Si cet amendement n’acte pas l’annonce de Nicolas Hulot d’arrêter le crédit d’impôt au 27 septembre de cette année avec rétroactivité, il fait tout de même l’effet d’une douche froide à Frédéric Plan, Délégué Général de la Fédération Française des Combustibles, Carburants & Chauffage, qui représente la distribution des énergies hors réseaux (fioul domestique, gazole non routier, gazole vrac, bois-énergie,…).

En effet, vendredi dernier aux « 24h du bâtiment », évènement organisé par la FFB, le président de la République lui avait donné des raisons d’espérer. Emmanuel Macron avait alors déclaré : « il ne faut pas arrêter certaines chaudières fioul respectueuses de l’environnement (…) que vont chercher les classes moyennes ou les classes populaires dans la France rurale ou périphérique ».

Emmanuel Macron intervient sur la chaudière fioul à la dixième minute


«  Le Président avait alors affirmé souhaiter une sortie « en sifflet ». Mais c’est un coup de sifflet final que vient de proposer la commission Développement Durable de l’Assemblée en adoptant un amendement qui contredit l’engagement présidentiel, souligne aujourd'hui Frédéric Plan.

Cet amendement stoppe brutalement le CITE pour toutes les chaudières fioul, y compris les chaudières respectueuses de l’environnement, dès le 1er janvier 2018, sans aucune dégressivité, alors même que les chaudières gaz à condensation, de même technologie, continueraient de bénéficier de 30% de crédit d’impôt. C’est une iniquité flagrante pour les ménages vivant en zone rurale non raccordée au gaz. Pour rappel, en France, plus de 26 000 communes ne sont pas équipées d’un réseau de gaz naturel »,

Interrogé par Génie Climatique Magazine, il considère que cet amendement « doit être modifié de manière à être plus cohérent avec l’engagement du président, qui a reconnu l’intérêt des solutions fioul performantes ».

Le fioul, bouc émissaire ?

Les mots du président de la république avaient soulagé le Délégué Général de la Fédération Française des Combustibles, Carburants & Chauffage qui a connu des fins d'été plus agréables. 


« Nous avons le sentiment depuis cet été que le cabinet ministériel de Nicolas Hulot a besoin de faire des annonces médiatiques et semble faire du fioul son bouc émissaire. C’est regrettable car il y a, selon nous, une méconnaissance des avantages et inconvénients de chaque énergie de chauffage et cela revient à opposer inutilement le gaz et le bois au fioul. Et nos sollicitations pour venir l'expliquer sont restées lettre morte », déplore Frédéric Plan.

Rendez-vous la semaine prochaine, en séance publique à l’Assemblée nationale, pour la suite du prochain épisode du feuilleton « Nicolas Hulot et la chaudière fioul »…


Lire notre article « Le retrait de la chaudière fioul du CITE n’aura pas les conséquences bénéfiques que Nicolas Hulot espère »



PARTAGER

imprimer partager par mail

Newsletter

2 fois par semaine, recevez toute l’info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone

    Avant la fin de l’année 2017, la majorité des logements chauffés collectivement devront avoir installé des répartiteurs ou des compteurs de manière à proposer des factures de chauffage individualisées. Parallèlement cela pourrait bien être ...

    1 décembre 2016

  • Ce que vous devez savoir sur les chaufferies bois

    - La filière d’approvisionnement existante et les types de combustibles bois disponibles localement sont des critères importants à prendre en compte lors de l’étude préalable d’une chaufferie bois. - Les deux principaux textes réglementaires ...

    1 décembre 2016

  • « Les énergies d’aujourd’hui et de demain »

    La filière du génie climatique s’est réunie à Marseille les 14 et 15 octobre aux cotés des chefs d’entreprises de génie climatique à l’occasion du congrès 2016 de l’UECF : fabricants, distributeurs, négoces, énergéticiens, organismes de ...

    1 décembre 2016

Dossiers de la rédaction
  • 6 janvier 2017
    Associant une chaudière gaz ou fioul, une PAC air/eau fonctionnant à l’électricité et une régulation pilotant l’ensemble, les systèmes dits hybrides étaient, il y a encore trois ans, quasi inexistants. Sur la première moitié de l’année 2016, les ventes ...
  • 6 décembre 2016
    La combustion « froide » de la pile à combustible fait déjà le bonheur de près de 200 000 ménages japonais. Plusieurs vents favorables à cet équipement se lèvent aujourd’hui en France et les mastodontes allemands du chauffage mettent toutes voiles dehors.
  • 1 décembre 2016
    Une vague de thermostatisation va s’abattre sur l’Hexagone
  • 26 septembre 2016
    Les rayonnements solaires qui inondent l’Hexagone pourraient chauffer gratuitement l’eau de millions de Français. Pourtant, le nombre de m² de panneaux solaires thermiques installés sur nos maisons et nos immeubles ne cesse de chuter depuis plusieurs années. Les ...
  • 1 mai 2016
    Géocooling, humidification de l’air, ventilation nocturne… Les systèmes de rafraîchissement dits passifs émergent. S’ils s’avèrent encore minoritaires, ils pourraient bien, avec la démocratisation des immeubles de bureaux à énergie positive dits Bepos, ...

Produits et Services

Évènements